L'art comme vecteur d'inclusion sociale.


artikel copas text

(deutsche Version nicht verfügbar)

Les émotions étaient nettement perceptibles lors de la remise du tableau « Mein letztes Bild » de l'artiste Pierre Weidl, au Premier ministre, Monsieur Xavier Bettel, qui a eu lieu le 13 octobre 2014 au Ministère d'État, en présence de deux amis de l'artiste et des représentants de la Fondation Kräizbierg et de la COPAS. Pierre Weidl étant décédé en septembre 2013.

En effet, lors du vernissage de l'exposition « Kunst kennt keine Grenzen », organisé par la COPAS en collaboration avec les artistes de la Fondation Kräizbierg, qui a eu lieu le 1er juillet 2014, le Premier ministre a acquis le tableau « Mein letztes Bild » pour lequel il a eu un vrai coup de cœur. Au-delà, ce geste honorable exprime davantage son engagement pour les personnes en situation de handicap et souligne leur droit à l'épanouissement, mettant l'accent sur les compétences et non sur les déficiences.

Suite à un accident de voiture à l'âge de 8 ans, Pierre Weidl, né le 30 avril 1968 à Grevenmacher a souffert d'un handicap physique et mental. Ses amis du Foyer Lankhelzerweiher de la Fondation Kräizbierg se souviennent de lui comme de quelqu'un d'empathique et d'optimiste envers la vie, plein d'égard pour ses prochains et qui souhaitait faire plaisir avec ses tableaux.

Quelle meilleure récompense pour l'artiste en situation de handicap que de voir le regard d'un passionné d'art se poser sur son œuvre ? Quelle joie si celle-ci suscite des commentaires, des questions, de l'admiration ? Existe-t-il une meilleure façon de lui donner confiance, de valoriser sa propre image et d'augmenter son autonomie ? Et quel enrichissement aussi pour tous que d'aller à la rencontre de cette différence ! Que de découvertes artistiques, mais aussi humaines.

Monique Pütz Responsable Communication COPAS

Copyright © 2015 - 2019 Fondation Kräizbierg