Le ministre Nicolas Schmit au Kräizbierg


ministre kraizbierg051018

Percée majeure au niveau de l’application des dispositions du salaire social minimum qualifié aux salariés handicapés occupés par les ateliers d’insertion professionnelle.

La Fondation Kräizbierg et la société coopérative « ateliers Kräizbierg » étaient intervenues auprès de Monsieur le ministre du Travail et de l’Emploi et de l’Économie solidaire (MTEESS), Nicolas Schmit, afin de faire bénéficier les salariés handicapés occupés par ses ateliers d’insertion professionnelle (AIP) au Kräizbierg des dispositions ayant trait du salaire social minimum qualifié. En effet, le Code du travail dispose que le salarié non qualifié qui exerce une profession comportant une qualification professionnelle usuellement acquise par un enseignement ou une formation sanctionnée par un certificat officiel, peut bénéficier du salaire social minimum qualifié s’il justifie d’une pratique professionnelle d’au moins dix années dans ladite profession. Ces deux conditions sont cumulatives et pourraient s’appliquer à une cinquantaine de salariés handicapés occupés par le Kräizbierg.

Lors d’une entrevue au domaine Kräizbierg le 5 octobre 2018 entre Monsieur le ministre Nicolas Schmit et Jeannot Berg, administrateur délégué de la Fondation, Tahar Boulehais et Tom Wagner directeurs de la Fondation ainsi que Stéphanie Monteiro, chargée de la direction des AIP, le ministre a marqué son accord à l’application des dispositions spécifiques légales aux salariés handicapés, notamment afin de ne pas créer une discrimination inacceptable entre salariés non handicapés et salariés handicapés.

Il s’agit pour la Fondation Kräizbierg d’une nouvelle percée majeure dans la politique sociale en faveur de l’intégration des personnes handicapées. Il y a lieu de rappeler que la Fondation Kräizbierg était la première qui avait déjà en 1983 signé des contrats de travail de droit commun avec ses salariés handicapés et la première à avoir payé un salaire sur base du salaire social minimum horaire.

Cette approche innovante avait été retenue par le gouvernement en 2003 lors de la rédaction de la loi sur les travailleurs handicapés. Elle s’applique depuis 2004 à l’ensemble du secteur des AIP.

La Fondation Kräizbierg et la société coopérative « ateliers Kräizbierg » saluent cette nouvelle avancée majeure dans le domaine des salariés handicapés en AIP. Elles consolident de la manière leur fonction d’élément moteur dans la politique sociale en faveur du secteur des personnes handicapées.

Copyright © 2015 - 2018 Fondation Kräizbierg